Groupe de contact FNRS

ULg : N.Vandewalle (Président)
UMONS : P.Damman (Secrétaire)
ULB : D.Terwagne
UCL : E. Van Ruymbeke

La Matière Molle est un domaine émergeant de la Physique qui a été initié il y a un peu plus de 25 ans par le prix Nobel P.G. de Gennes et ses collaborateurs. Ce domaine de recherche vise à étudier des systèmes et matériaux facilement déformables, sensibles à des stimuli extérieurs et pouvant produire des corrélations spatiales et temporelles sur plusieurs échelles de longueurs. Parmi les problèmes fondamentaux, nous retrouvons l’émergence de comportements collectifs lorsque les différents constituants interagissent de manière non-linéaire, la formation de structures ordonnées dans des systèmes dissipatifs, l’apparition spontanée ou l’auto-organisation de structures à l’échelle mésoscopique, et la rhéologie de fluides complexes. Les physiciens de la Matière Molle ont montré que des systèmes issus de disciplines différentes (poudres, plastiques, ciments, matière biologique, élastomères, etc...) peuvent être décrits à l’aide de concepts unificateurs. Ces recherches fondamentales sont aujourd’hui au cœur de la thématique et trouvent leur prolongement naturel dans l’étude du vivant.

Bien que récente, cette thématique est bien représentée en Communauté Française de Belgique. Plusieurs laboratoires en ont fait leur activité principale. C’est pourquoi, un réseau de recherche FNRS permettant l’échange d’information et la mise en commun de certaines resources permettra de renforcer cette thématique. La proximité de la Belgique avec des pays très actifs dans ce domaine (France et Pays-Bas) favorise la visite de spécialistes ce qui fournira une garantie de l’excellence des recherches collectives qui seront produites. 

Le groupe de contact FNRS MECAMOLLE a pour stratégie de mettre en place un certain nombre d’activités et d’outils comme l’organisation d’un meeting par an pour tous les acteurs de ce domaine en présence de spécialistes étrangers. L’accent sera porté en particulier sur les rencontres entre jeunes chercheurs pour favoriser les échanges. Le groupe de contact favorisera également les échanges de chercheurs, les cotutuelles et les recherches conjointes. 



© Nicolas_Vandewalle 2016